L’aliaciklo, comme tout vélo couché, est tout à fait performant sur le plat pour tenir une bonne vitesse. Mais cela n’est nullement incompatible, bien au contraire, avec un tout autre usage pour flâneur vétéran : s’en servir comme chaise longue roulante. Puisqu’on peut le voir aussi tout à fait ainsi. Ainsi, revenant chez moi après avoir co-œuvré au jardin partagé en ce mois de juillet 2013 ensoleillé, enchaînant les paysages champêtres, forestier et urbains sur 7 km, j’avais tout mon temps, et j’ai pu, mieux que sur un vélo droit, glisser sur la route, ne pédalant que quand c’était nécessaire pour ne pas tomber ; en résumé me déplacer avec une lenteur exquise.